Publié par :

L’accession à l’indépendance du Québec, la sécurité ferroviaire et les dossiers locaux auront été la priorité du député du Bloc Québécois de Terrebonne, Michel Boudrias, à sa toute première expérience à la Chambre des communes et en politique.

«J’ai été élu d’après le programme politique et les idées que j’ai toujours projetées. Dès décembre 2015, j’ai interpellé le gouvernement pour qu’il se retire de la contestation judiciaire de la loi 99 (Loi sur l’exercice des droits fondamentaux et des prérogatives du peuple québécois et de l’État du Québec). Le Canada continue de se moquer de notre voie. Je poursuis ce dossier. Le Parlement du Québec est souverain et c’est à lui seul de décider de l’avenir de la province. C’est donc un travail de longue haleine.»

Lac-Mégantic et intervention militaire en Irak

Le dossier de la sécurité ferroviaire et de Lac-Mégantic a préoccupé le député. «Nous avons insisté pour que le gouvernement Trudeau assume ses responsabilités en cette matière et qu’il écoute les inquiétudes des gens de Mégantic relativement à la voie de contournement. J’ai à quelques reprises pressé les libéraux de hausser les normes en matière de transport de produits dangereux sur le plan des inspections et des équipements.»

Michel Boudrias, issu du milieu militaire, indique que ses interventions à la Chambre recevaient une certaine écoute quant à la réorientation de la présence de l’armée canadienne en Irak. «On doit s’assurer que le gouvernement est cohérent. Si on déploie des troupes, on doit leur fournir les ressources suffisantes.»

Impliqué à Terrebonne

Le député se déclare satisfait de son travail dans la circonscription de Terrebonne. Il a clairement appuyé la Ville de Terrebonne dans son opposition au projet de relocalisation de l’aéroport de Mascouche, en plus de maintenir des discussions avec le ministre des Transports, Marc Garneau.

«J’ai également appuyé la démarche de mon confrère Luc Thériault et de l’une de ses concitoyennes quant à la pétition contre Énergie Est, mais surtout, je suis fier d’avoir réglé plusieurs dossiers d’immigration dans ma circonscription, dont au moins quatre déportations qui ont été évitées de justesse.»

Le travail à venir

«Je vais poursuivre la promotion de l’indépendance du Québec, l’une de mes grandes priorités. Je suis présentement en recherche et étude en vue de la rédaction d’un projet de loi privé que je compte déposer en 2017. Je ne peux en dire davantage, j’aurai l’occasion d’en reparler amplement lorsque tout sera fignolé.»

Bien que ce projet de loi l’occupera tout l’été, Michel Boudrias profitera des vacances estivales pour participer à plusieurs activités qui auront lieu à Terrebonne.


Média : Journal La Revue
Auteur(e) : Gilles Fontaine
Source : http://www.larevue.qc.ca/politique_premieres-armes-en-politique-pour-michel-boudrias-n38112.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *