Publié par :

Le député du Bloc Québécois de Terrebonne, Michel Boudrias, a donné son appui à l’idée de l’indépendance du Québec par mandat électoral, mise de l’avant par les militants de l’Option nationale et inspirée de la stratégie adoptée par le gouvernement catalan, par le sociologue et journaliste Robert Laplante et par Jacques Parizeau.

Dans une déclaration rendue publique, le député mentionne que l’idée actuelle du référendum initiateur de processus d’accession à l’indépendance doit être modifiée. «Ça nous enferme dans une bonne gouvernance provinciale qui est contraire à nos principes les plus fondateurs. Un tel référendum, agrémenté des exigences de la Loi fédérale sur la clarté, permet au Canada de déployer tous les moyens pour écraser la démarche du Québec.» Il a insisté sur le fait que «les indépendances résultent toujours non pas avec un référendum, mais d’un rapport de force fondé sur la création effective d’un État».

Pour lui, les stratégies actuelles ne sont plus valables. «Nous avons presque 50 ans de réflexion sur l’indépendance et l’autonomie du Québec. Ce n’est pas comme si nous devions partir de zéro chaque fois. Nous n’avons plus de temps à perdre.» Dans le modèle proposé, la première étape consiste à faire élire à l’Assemblée nationale une majorité de députés indépendantistes. «Pour y arriver, nous devons faire de l’indépendance le point principal de la campagne électorale. Pour être pris au sérieux, il faut montrer qu’on est sérieux.»

Agir au jour un

«Dès le jour un, poursuit-il, il y aurait adoption d’une loi fondamentale succédant à la constitution canadienne, la mise en place des structures et des institutions d’un état indépendant et la convocation d’une assemblée constituante chargée de rédiger la constitution du Québec indépendante.»

La dernière étape serait la tenue d’un référendum sur cette constitution du Québec.

Mouvement indépendantiste à secouer

«Ce qui est primordial, c’est d’expliquer les choses comme elles sont, sans ambiguïté, sans crainte, en ayant confiance en nos rêves et en ce qu’on peut faire ensemble comme nation. Et ce travail, tous les indépendantistes ont le devoir de le faire», soutient M. Boudrias.

Constatant un certain immobilisme chez les indépendantistes, il souhaite que les choses changent. «Je n’ai plus le temps de travailler avec des souverainistes qui ont peur. Assumons-nous. Un commandant hésitant provoque toujours une démobilisation», affirme l’ancien officier.

«Je suis un démocrate. Je fais confiance aux gens de prendre acte du projet d’accession à l’indépendance du Québec. Je suis convaincu que si on se met au travail sérieusement, dès maintenant, c’est possible. Ça prend un plan simple et ça prend du leadership», a-t-il conclu. (GF)


Média : Journal La Revue
Source : http://www.larevue.qc.ca/politique_boudrias-pour-independance-par-mandat-electoral-n38029.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *