Publié par :

Terrebonne, le 15 mai 2018 – L’entente de principe entre les gouvernements de Québec et

Ottawa pour la construction d’une voie de contournement du centre-ville de Lac-Mégantic a

fait réagir le député indépendantiste Michel Boudrias. Le projet évalué à 133 M$ sera assumé

à hauteur de 40% par l’État québécois, ce qui s’appliquerait aussi à d’éventuels dépassements

de coûts.

« Si un gouvernement fédéraliste comme celui de monsieur Couillard est disposé à dépenser

l’argent des Québécois dans un champ de compétence fédérale, pourquoi ne pas en prendre

carrément possession? Les Québécois ne sont pas stupides, ils ne veulent pas payer en double

pour un service déficient et mal géré par un gouvernement fédéral qui vient forcer la main de

l’État québécois pour réparer ses bourdes qui ont couté la vie à nombre de nos concitoyens»,

a expliqué Michel Boudrias, député indépendantiste de Terrebonne.

Le député de Terrebonne se réjouit toutefois qu’une voie de contournement soit enfin mise

en travaux, malgré des délais qu’il attribue à une gestion déficiente de la part du gouvernement

fédéral.

Monsieur Boudrias interpelle par ailleurs le gouvernement Couillard sur la question des compétences

fédérales et provinciales.

« J’encourage l’État québécois et son premier ministre à tourner cette situation à l’avantage

de nos concitoyens. La formule est simple, nous payons, nous administrons. Procédons immédiatement

aux actes d’État nécessaire afin de reprendre en main le champ de compétence

qu’est la sécurité ferroviaire. Soyons effectifs sur notre territoire et appliquons ce principe

aux autres domaines de compétence pris en otage par la gestion déficiente de l’État fédéral.

Il suffit d’en avoir la volonté politique », a conclu Michel Boudrias.

– 30 –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *