Publié par :

Terrebonne, le 18 mai 2018 – questionné par le député de Terrebonne à la Chambre des

Communes le 7 mai dernier, le ministre des Transports Marc Garneau relativisait l’importance

du camp de réfugiés installé à Lacolle. Le ministre libéral avait qualifié le camp de « temporaire,

au cas où». Le député de Terrebonne, Michel Boudrias, a décidé de se rendre sur place

afin de le constater par lui-même.

 

« Le ministre Garneau a qualifié mon utilisation du terme « camp de réfugiés » de « ridicule,

dangereuse et irresponsable ». Selon moi, ce qui est irresponsable, c’est un ministre des

Transports préférant jouer sur la sémantique plutôt que d’aborder le problème tel qu’il est.

Sur place, j’ai pu prendre la mesure des dimensions de ce camp, j’invite le ministre Garneau

et ses collègues libéraux à lever le voile sur l’omerta malsaine qui règne autour de la question

des réfugiés à Lacolle », a commenté Michel Boudrias, député indépendantiste de Terrebonne.

 

M. Boudrias explique qu’une fois sur les lieux, il a pu observer une forte présence policière

assurée par la Gendarmerie royale canadienne (GRC) à l’entrée du désormais célèbre chemin

Roxham. De nombreux véhicules de la GRC ainsi que de la machinerie de construction y

étaient déployés. Un bâtiment a déjà été érigé à la frontière. Une situation qui invaliderait

les prétentions de certains à savoir que le chemin était une passoire non sécurisée.

 

« Les prétentions de certains de mes collègues de la Chambre des communes sont infondées,

la route est sécurisée. Cependant, cela soulève de très sérieuses questions sur les coûts relatifs

à l’opération. À mon sens, l’ambiguïté maintenue par les libéraux sur l’état de la situation

envenime les craintes chez les citoyens et laisse le champ libre à l’instrumentalisation

politique de ce débat », a conclu Michel Boudrias.

 

Le reportage vidéo tourné lors de la visite de M. Boudrias à St-Bernard de Lacolle: https://

www.facebook.com/michelboudrias101/videos/2074556039425758/

 

– 30 –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *