Publié par :

Contrats d’entretiens pour les frégates de classe Halifax :

« Des miettes, encore des miettes, juste des miettes »

-Michel Boudrias

Terrebonne, le 1er novembre 2018 – Le gouvernement de Justin Trudeau a annoncé aujourd’hui son intention d’octroyer au chantier Davie une partie du contrat pour l’entretien de frégates de classe Halifax. Cependant, seuls 3 navires sur les 12 seront envoyés à Davie et les travaux ne commenceront qu’en 2021. Le député du Bloc Québécois de Terrebonne, Michel Boudrias, souligne que ces contrats sont loin de représenter une annonce suffisante pour Chantier Davie.

« L’histoire se répète, les libéraux lancent quelques miettes et se pavanent comme des paons avec leur annonce médiocre. 3 navires sur 12, pas d’ouvrage avant 2021, alors que le plus grand et le meilleur chantier naval au Canada est sur le banc de touche? C’est très très loin d’être suffisant », a déclaré le député Michel Boudrias.

Soulignons que le contrat d’entretiens des frégates de classe Halifax représentera environ 1,5 milliard $ sur 15 ans pour le chantier de Lévis. Une bien maigre part comparée au 76 milliards $ octroyé jusqu’à présent au chantier Irving de Halifax.

« C’est surréaliste de voir les libéraux fédéraux se péter les bretelles avec une annonce aussi misérable. J’ai été le premier élu à soulever la question de l’entretien des frégates de classe Halifax à la Chambre des communes et il aura fallu des mois pour en arriver à cette annonce. Le Québec paie 23% de la facture, possède 50% de la capacité de production et nous devrions nous contenter des miettes? Non merci », a conclu le député Michel Boudrias.

 

–30 –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *