Publié par :

Libéraux et conservateurs rejettent le financement public des partis :

Ottawa, le 21 mars 2018 – « En perpétuant l’influence indue des grands donateurs dans le financement des partis, les libéraux et les conservateurs ratent l’occasion de clarifier toutes les apparences de conflits d’intérêts entourant leurs collectes de fonds. Les soirées mondaines à 1 500 $ l’accès aux décideurs sont un affront aux citoyens que nous représentons et qui espèrent bien que leurs intérêts passent avant ceux des lobbys. Les deux partis de gouvernement se comportent en démocrates du dimanche », a déclaré Michel Boudrias.

Le député de Terrebonne a fustigé les élus du gouvernement et de l’opposition officielle, qui ont tous voté contre son projet de loi rétablissant le financement public des partis politiques.  Le projet de loi C-364 abaissait le montant maximal des dons de 1 500 $ à 500 $ en contrepartie d’un financement public de 1,75 $ par vote reçu pour les partis ayant obtenu au moins 2 % du scrutin en élection.

Instauré par les libéraux de Jean Chrétien dans la foulée du scandale des commandites, le financement public des partis politiques offrait à toutes les formations un financement stable, prévisible, démocratique et indépendant des grands donateurs. Les conservateurs de Stephen Harper y ont toutefois mis fin dès qu’ils ont obtenu la majorité en Chambre en 2011. Ils occupent depuis la position de tête sans interruption en matière de financement.

Michel Boudrias rappelle que le gouvernement Trudeau promettait de réformer le mode de scrutin à la dernière élection avant de revenir sur sa parole lorsque le système actuel lui a donné une majorité au gouvernement. « Ce gouvernement donne raison aux cyniques. Les libéraux font carrément passer leurs intérêts partisans avant la démocratie. Justin Trudeau joue à un jeu dangereux en se moquant des électeurs alors même que la confiance envers la classe politique est en chute libre », s’est désolé le député de Terrebonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *